Communiqué de presse

Désormais il appartient aux experts de faire entendre leur voix : 4aqua exige une protection plus efficace des eaux et des ressources en eau potable de la Suisse


Berne, le 30 juin 2020 - Des experts et des scientifiques reconnus ont uni leurs forces dans le groupe d'intérêt 4aqua. Ils s'occupent quotidiennement des questions de protection et d'approvisionnement en eau et sont bien conscients des conséquences de la pollution de l'eau. Une eau propre ne va pas de soi, même dans le château d’eau suisse!


4aqua veut donner à l'eau une voix basée sur des faits. Ces dernières années, un fossé s’est creusé entre l’assainissement urbain et la protection des eaux dans l’agriculture. Si l’on a investi et amélioré beaucoup dans l’assainissement et le traitement des eaux usées, l'agriculture est en retard: l'utilisation d’engrais et de pesticides est toujours bien trop élevée et très problématique pour nos eaux et notre eau potable. 4aqua soutient donc l'initiative sur une eau potable propre et exige du Parlement des mesures efficaces.


Un vide politique et une réelle nécessité

Actuellement, environ un million de personnes sur le Plateau suisse utilisent une eau potable contaminée par des pesticides, qui ne répond pas aux exigences de sécurité alimentaire. Depuis des années, l'agriculture suisse ne réussit pas à atteindre ses objectifs environnementaux juridiquement contraignants. Le «plan d'action produits phytosanitaires» est une tentative bienvenue pour améliorer la situation. Cependant, on admet que la moitié des tronçons de cours d'eau actuellement pollués le resteront. Néanmoins, les experts se taisent, car s’exprimer sur un point de vue politique ne fait pas partie des tâches d’une institution scientifique ou publique.


Puisque la Société Suisse de l’Industrie du Gaz et des Eaux SSIGE et l’Association Suisse des professionnels de la protection des eaux VSA s'abstiennent également d'utiliser des arguments politiques, il manque une voix bien claire d’experts pour la protection des eaux. 4aqua veut combler cette lacune.

Le changement climatique va intensifier la pollution de l'eau potable et des eaux

En tant que communauté d'intérêt ouverte à tous les experts compétents dans le domaine de l'eau, 4aqua cherche à réduire de manière significative l'apport de pesticides et d'autres polluants dans les eaux suisses, afin qu’elles retrouvent un état quasi naturel et riche en espèces. Aussi l'eau potable devrait-elle être obtenue à partir des ressources locales en eaux souterraines sans traitement coûteux.


Pour 4aqua, une chose est claire: continuer comme avant n'est pas une option. Le changement climatique va aggraver les problèmes de qualité de l'eau, déjà aigus. Les mois d'été secs entraînent une baisse du débit d'eau. Avec les mêmes apports diffus de substances polluantes qu'auparavant, la qualité de l'eau continuera à se détériorer.

Une protection asymétrique de l'eau empêche tout progrès

Alors que des milliards de francs ont été investis dans le traitement des eaux usées au cours des 50 dernières années, et que des améliorations significatives ont été réalisées en matière de protection des eaux, chaque année plusieurs milliards de francs sont versés comme subventions en agriculture, sans que la pollution de l'eau par l'agriculture ne soit suffisamment réduite. Alors qu'une étape supplémentaire de purification dans les stations d'épuration implique des efforts et des dépenses considérables pour éliminer les micropolluants des eaux usées, l'agriculture conventionnelle distribue des agents polluants directement dans l'environnement et dans nos eaux. En plus, le problème des excédents d’éléments fertilisants provenant de l'agriculture n'est toujours pas résolu à ce jour.


Afin de corriger cette asymétrie dans la protection des eaux en Suisse, le groupe d’intérêt 4aqua s'engage pour l'Initiative sur l'eau potable. De nombreux agriculteurs prouvent déjà aujourd'hui que des modes de production durables existent et fonctionnent. Du point de vue de 4aqua, l'avenir appartient à ces systèmes.

Réforme de l'approbation et de l'utilisation des pesticides

Le groupe 4aqua est également prêt à soutenir d'autres solutions qui conduisent à une amélioration significative de la qualité de l'eau, comme l’initiative parlementaire "Réduire le risque d'utilisation des pesticides" de la Commission des affaires économiques et des redevances du Conseil des États. Toutefois, cette initiative nécessite des améliorations substantielles. À cette fin, 4aqua exige le prélèvement d'une taxe d'incitation sur les pesticides, l’interdiction de l'utilisation de pesticides dans les aires d’alimentation des captages d'eau, une interdiction de l’utilisation de substances particulièrement critiques, ainsi qu’une procédure d'approbation plus stricte pour les produits phytosanitaires.


4aqua place de grands espoirs dans la commission compétente du Conseil des États, qui discutera les 2 et 3 juillet d'importants thèmes de l’agriculture. 4aqua veut accompagner ce processus sur une base de données et travaille à trois niveaux: conseils et information pour le travail des parlementaires, fournir aux médias des positions claires et proposer des mesures à prendre visant le public.


Le groupe d'intérêt 4aqua a été fondé il y a deux mois et comprends déjà quelques 60 experts et scientifiques. Le site https://www.4aqua.ch sera mis en ligne aujourd’hui. Ainsi 4aqua devient perceptible pour un public large.


Pour plus d’informations:

www.4aqua.ch

Pour des renseignements complémentaires:

Olivier Chaix

031 765 13 00

Martin Würsten


Peter Hunziker


Jürg Meyer


Roman Wiget

AKTUELLES